Parmigiani - Le Dragon et la Perle de la Sagesse
Close

Choisir votre langue

Close

Ma sélection

Aucune montre sélectionnée pour l’instant

Nous utilisons des cookies afin de vous procurer la meilleure expérience web. Les cookies sont des fichiers stockés dans votre navigateur et sont utilisés par la plupart des sites Web pour aider à personnaliser votre expérience Web. En continuant à utiliser notre site Web sans changer cette configuration, vous consentez à l'utilisation de cookies.

Valider

Close

Prix


Tous les prix sont les prix de vente conseillé par Parmigiani Fleuriers, TVA Suisse comprise

Parmigiani Fleurier se réserve le droit de modifier les prix et les modèles sur ce site web à tout moment.

TROUVER UN REVENDEUR

Close

Suivez nos actualités

Le Dragon et la Perle de la Sagesse

Le Dragon et la Perle de Sagesse s’inscrit dans la tradition de l’objet d’art horloger cher à Parmigiani Fleurier, miroir de ses connaissances les plus abouties en haute horlogerie. En 2012, la marque présente une nouvelle allégorie de son concept « Tempus fugit » et crée un automate horloger exceptionnel, le Dragon et la Perle de la Sagesse.

Déjà symbolisée sous la forme de la pendulette automate Chat et Souris, la métaphore du « Tempus fugit » prend en 2012 une signification philosophique particulière, inspirée de la mythologie asiatique. En hommage à l’année chinoise du Dragon, Parmigiani Fleurier réinterprète la fameuse légende de la carpe qui se mue en dragon. Ce mythe fondateur de la civilisation chinoise est ici représenté par un dragon impérial à la poursuite de la perle de la sagesse.

Le mythe.
Selon la légende, seules les carpes qui réussissent à se présenter à la porte de l’Empereur, après de nombreux efforts pour remonter la rivière, reçoivent le privilège de se transformer en dragon. Cette parabole conte l’histoire de l’étudiant qui désire se mettre au service de l’Empereur. La carpe se métamorphosant en dragon revêt ici la symbolique de la persévérance. Celle de la perle, l’image de la sagesse impériale. Formant un couple inséparable, « il fait allusion à l’ascension sociale dans la hiérarchie impériale, à la puissance, la sagesse et la protection contre les mauvaises influences », commente la sinologue genevoise Estelle Niklès van Osselt.

Composé de neuf animaux, chiffre symbolique très positif, le dragon impérial figuré par Parmigiani Fleurier montre une tête de chameau, des yeux de démon, des oreilles de bovidé, des bois de cerf, un cou de serpent, des pattes de tigre, des serres d’aigle, un ventre de mollusque, des écailles de carpe, une crinière et une barbe de lion. La forme du nez, très particulière, prend l’aspect d’un champignon Lingzhi, champignon de l’immortalité et symbole de chance.

Avec la métaphore du « Tempus fugit », Parmigiani Fleurier met en scène le concept de l’éternelle fuite du temps. Dans cette œuvre, grâce à un mécanisme développé dans les ateliers de Haute Horlogerie, le dragon se déplace d’un tour en une heure, courant à la poursuite de la perle incandescente qui, elle, s’échappe de ses griffes six fois par heure; dans l’instant qui précède la fuite de la perle, un gong vient avertir les spectateurs afin qu’ils soient rendus attentifs à ce saut.

Le savoir-faire.
Souhaitant en tout point respecter la finesse des savoir-faire liés à l’artisanat d’art, Parmigiani Fleurier démontre l’étendue de ses connaissances en haute horlogerie avec le Dragon et la Perle de la sagesse. D’abord sculpté dans la cire, le corps du dragon est ensuite moulé en trois parties. La fonte en argent massif est ensuite finement ciselée. Son corps, recouvert d’écailles, présente la plus complexe des opérations. Sur les 585 écailles*, 554 sont serties de jade naturelle avant d’être taillées puis insérées une à une dans leur forme particulière, formant un assemblage complexe d’éléments précieux. Flamboyant, le dragon se pare d’un dégradé de jades vertes - issue d’une collection rare et prestigieuse offrant un choix exceptionnel de plus de 150 pierres - de jades blanc, jaune, orange et rouge.

Les serres et les moustaches du Dragon sont en or blanc massif, ses yeux en rubis et sa langue en cornaline.

Quant à la perle de la sagesse, sphère en or blanc massif entourée de flammes d’or, elle est sertie d’un camaïeu de diamant blanc, de rubis et de saphir orange et jaune.

Le socle, qui contient le mécanisme, est une métaphore du fleuve que la carpe remonte. Il est taillé dans un bloc de cristal de roche laissant voir le mouvement en transparence. Le cercle des 12 heures traditionnelles chinoises en argent vermeil tourne en 24 heures. C’est un index en jade qui permet la lecture du temps, à mesure de son passage sous cet indicateur fixe.

Œuvre d’art horloger unique de près de 1000 composants, elle aura nécessité plus de 5800 heures de travail et l’intervention des plus prestigieux corps de métier, du sculpteur à l’orfèvre, du gemmologue au lapidaire, du bijoutier au sertisseur, du concepteur au designer jusqu’à l’horloger.